PortailS'enregistrerConnexionAccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupes

Partagez | 
 

 38 – La Chapelle en Vercors – 22/6/2018 – 2 pers – TPST 2h

Aller en bas 
AuteurMessage
Rémi Bertrand
Membre confirmé
Membre confirmé
avatar

Nombre de messages : 52
Age : 28
Date d'inscription : 20/08/2013

MessageSujet: 38 – La Chapelle en Vercors – 22/6/2018 – 2 pers – TPST 2h    11.12.18 18:58

Salle cathédrale – Salle Chevalier - Grottes de Chorange

Rémi

Configuration : Bi-4L en déporté sur le baudrier de spéléo
Formateur : David - Nicolas
Rémi : C'est tout équipé, que nous traversons la partie visitable des grottes de Chorange, pour s'enfoncer dans le réseau de gauche, ou arrive l'une des deux rivières souterraines.
Le premier siphon est passé sans difficulté, hormis un détendeur qui se met à fuser violement. Intervenant tardivement, je perds 100 bars sur l'une de mes deux bouteilles. Ce n’est pas bon du tout, et cela permet de se rendre compte de la vitesse à laquelle un petit pépin peu vite devenir un gros problème.
Je deviens donc le facteur limitant de la plongée et du groupe étant celui qui à le moins d'air. A la suite du S1, nous passons un S2 plus long. (je respire uniquement sur ma bouteille la plus pleine, afin d'équilibre mon bi). Lors de la sortie d'eau, il faut penser à fermer ses bouteilles tout en les laissant sous pression et ranger ses palmes sur soi pour pas quelles gênent lors de la progression dans le post-siphon.
La suite est un joli méandre très bien taillé avec deux remontées sur cordes et des passages un peu plus étroit. N'ayant pas de difficulté à progresser et à suivre David, nous allons rapidement poser le matos à l'entrée du S3 afin de retourner soulager Christophe qui a pas l'habitude de progresser en spéléo et encore moins avec un bi-4L sur le dos.
On se rééquipe et on plonge le S3 qui fait 20m afin d'aller voir la fin du réseau (le réseau remonte permettant de faire une traversée mais nous le ferons pas).
Sur le retour, petit point de stratégie dans le cas ou un des deux plongeurs se blesse (si l'on est deux) :
"il faut mettre la victime le plus au sec possible, dans un point chaud si possible et le second part chercher des secours si et seulement si il se sent à l'aise, il a de l'air et la progression ne va pas prendre trop de temps."
Le retour se fera sans problème.
Emilie

Configuration : Bi-4L en déporté sur le baudrier de spéléo
Formateur : Mowgli
Emilie : Nous entrons dans la grotte par l’accès touristique, puis traversons la salle cathédrale pour plonger la galerie située au fond de la salle.
Je m’équipe pendant qu’un premier groupe passe le siphon. Dès mon immersion dans l’eau l’un de mes détendeurs fuse. Je perds 150 bars. Mowgli me propose qu’il aille cherche un bloc supplémentaire placer de l’autre côté du siphon afin que je puisse effectue la traversée avec deux bouteilles.
Pendant son absence j’éteins ma lumière et profite du concert donné par le spectacle son et lumière. Il ne fait pas froid, je me suis mis hors d’eau et fait la sieste en utilisant mon spéléo-pancho comme oreiller. Après un cinq spectacle, je suis convaincu qu’un problème a eu lieu de l’autre côté. Mowgli met beaucoup trop de temps pour revenir. En effet je le vois revenir accompagnant un plongeur. Le froid a entrainé un début de panique. L’incompréhension entre le moniteur et son élevé a contribué à une perte de confiance de ce dernier. Il n’a pas voulu retraversé avec son moniteur d’origine. La perte de confiance est également due à l’impossibilité de la part des moniteurs se trouvant post siphon de monter un point chaud. Suite à un quiproquo personne n’a pris de couverture de survie. Ils ont dû attendre la venue de Mowgli est de son kit de secours pour mettre l’élève au chaud, le rassurer et le refaire traverser.
Une fois tout le monde repassé dans la salle cathédrale, fin de la plongée. Dommage pour moi je n‘aurais fait qu’une sieste souterraine mais il ne fallait pas risquer le sur accident. Cette anecdote montre qu’il ne faut pas attendre qu’un autre prenne le matériel de secours. Glisser une couverture de secours pliée dans sa combinaison ou ailleurs ne prend pas de place et peut se relever très utile.
L’après-midi nous entreprenons la marche d’approche du trou du lendemain. Quand on est trop lent pour tout faire le même jour mieux vaut préparer sa plongée la veille puis aller se reposer. Pour le coup l’approche sera différente. On commence par une spéléo émergée pour atteindre la vasque située à une vingtaine de mettre avant de s’équiper puis de se mettre à l’eau. Nous nous contentons de hisser les blocs qui nous servirons le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
38 – La Chapelle en Vercors – 22/6/2018 – 2 pers – TPST 2h
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paris-Brest-Paris Randonneur sur facebook
» La Chapelle-des-Pots (17) 18 mars 2018
» Triathlon des Neiges - Vercors - 22 février
» Entraînement autour du Vercors
» Entrainement autour du Vercors

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GESA :: Les sorties :: Comptes rendus des sorties :: Sorties 2018-
Sauter vers: