PortailS'enregistrerConnexionAccueilGalerieFAQRechercherMembresGroupes

Partagez | 
 

 21-22/06/2008 - Mirandol (46) - 6 pers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tom
Membre Maître
Membre Maître
avatar

Nombre de messages : 179
Age : 36
Date d'inscription : 03/07/2006

MessageSujet: 21-22/06/2008 - Mirandol (46) - 6 pers   25.06.08 16:21

Participants : JL, Véro, Cachou, Dominique, Anaïs et Tom

Arrivée le vendredi soir à La Brande (la maison des parents de Cachou, à 20 bornes de Martel), après quelques détours pour certains (rien de grave, juste un peu de tourisme…). Au lit juste après manger, en prévision d’un réveil matinal.

Nous nous levons vers 8H, dans l’optique de récupérer les clés à 9H30 chez le directeur de la ligne de chemin de fer touristique (Hervé Lacarrière) : l’évent de Mirandol s’ouvre juste au bord de la voie. Après quelques essais infructueux, et un coup de fil de réorientation, nous récupérons les clés et tchatchons un peu avec M. Lacarrière, qui a l’air à la fois sympathique (il nous propose même gratuitement un tour en train pour le lendemain) et très costaud (ce qui le rend encore plus sympathique, forcément !)

11H : début de la descente. Je passe le premier. Le trou est très bien équipé, même si certains amarrages semblent avoir vécu des jours meilleurs. Les puits sont intimes, mais sympathiques. Tout va bien, jusqu’au « méandre maléfique » situé en bas des puits. Je pars en éclaireur. C’est vrai que c’est long (entre 50 et 100m ?) et pas super agréable (ramping, cailloux), mais ça passe sans problème. Notons au passage l’incroyable effort de désobstruction entrepris par les découvreurs, qui relativise l’ampleur des travaux en cours à la PSM…

Derrière, j’entends que ça commence à « partir en couille ». JL et Cachou se mettent mutuellement la pression, et décident de remonter, trop stressés pour continuer. Anaïs, Véro puis Dominique me rejoignent au niveau d’une espèce d’étage fossile. Après quelques tergiversations (nous enlevons le baudrier trop tôt, ce qui oblige Dominique à faire une navette « transport de matériel »), nous parvenons enfin dans la rivière proprement dite. C’est grand, d’abord boueux puis (très) humide, plus pour certaines (jusqu’à la poitrine) que pour d’autres. Le calcaire est beau, les couleurs variées. De nombreuses cupules d’érosion ornent les parois. Il n’y a par contre pas énormément de concrétions, et on ne profite pas trop des volumes en raison de nos éclairages un peu faiblards.

En vidant mes bottes pour la énième fois, je fais en effet tomber la torche électrique dans la flotte, ce qui la met provisoirement HS. C’est donc plié pour le film… Pas mieux du côté photographie : faudra que je regarde un peu mieux comment me servir des flashs avec cellules de déclenchement, car c’était pas brillant…

C’est chouette bien qu’un peu monotone, et on commence à se peler. Anaïs et moi n’avons de plus pas la grande pêche. Nous décidons de faire demi tour, sans doute peu avant le siphon terminal. Le retour, quasiment à la nage (on s’en tape de se mouiller, maintenant), est beaucoup plus rapide.

Un dernier casse croûte, puis on entame la remontée :Véro, puis Dominique, suivis d’Anaïs. Je ferme la marche. Le méandre est toujours aussi long et chiant. Vers 19H30, tout le monde est dehors. Anaïs est couverte de bleus.

Nous faisons un crochet par la maison des Lacarrière pour déposer les clés. Hervé n’est pas là, mais sa femme arrive in extremis pour nous proposer des bières. Le moteur de la voiture tourne déjà, nous déclinons l’invitation.

A l’arrivée à La Brande, nous constatons que nos deux étroiturophobes sont partis se balader. C’est donc Dominique et moi qui nous collons aux fourneaux (relativisons : Cachou a préparé un plat qu’il suffit de réchauffer), pendant qu’Anaïs (la veinarde) se fait masser par Véro. Nous sommes rejoints au coucher du soleil par JL et Cachou, dont la cuisine est
très appréciée.

Le lendemain, après rangement et nettoyage de la maison, il est trop tard pour prendre le train de Martel. Nous en sommes quittes pour aller nettoyer le matériel dans la Dordogne, pique niquer, puis rentrer dans la foulée sur Bordeaux.

Chapeau aux désobstructeurs (qui se sont gagné l’accès à la rivière), et merci à Hervé Lacarrière pour l’accueil.


Dernière édition par Tom le 10.01.09 11:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Laurent
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 213
Age : 39
Localisation : St Médard en Jalles
Date d'inscription : 05/07/2006

MessageSujet: Re: 21-22/06/2008 - Mirandol (46) - 6 pers   25.06.08 19:47

Il n'y a que les participants à la sortie qui ont la légitimité pour se moquer !!!
Sinon, je sévis. :ukhrtygh:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
21-22/06/2008 - Mirandol (46) - 6 pers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mégane 2 Estate RS Look 2008
» [20 Km de Tours 2008] Gégé
» Calendrier saison 2008
» aprilia rs 50 2008
» 2008 - [Ford] Kuga

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GESA :: Les sorties :: Comptes rendus des sorties :: Sorties 2008-
Sauter vers: